Trouver une boutique spécialiste du cristal à Baccarat

Où trouve-t-on l’un des plus jolis cristaux taillés du monde ? C’est en France et plus précisément en Meurthe-et-Moselle, en Lorraine. Dans cette région, où la fabrication du verre est une tradition depuis le XVIIIème siècle, l’on peut croiser une ville au nom évocateur, Baccarat. C’est là que se trouve l’une des cristalleries les plus réputées de la planète, un haut lieu de la beauté, de l’art et du luxe.

Baccarat : un peu d’Histoire

À ses débuts, Baccarat est surtout connue pour ses drapiers. C’est sous le règne de Louis XV et à la demande de Monseigneur Louis de Montmorency Laval, évêque de Metz, que va démarrer la grande histoire du verre dans la région. L’évêque veut installer une usine à feu dans sa châtellenie et argumente auprès du roi en lui disant que faire fabriquer le verre en France, lui coûtera moins cher que d’acheter des produits déjà manufacturés en Bohème.

Il obtient gain de cause auprès du souverain et la verrerie Saint-Anne voit le jour entre 1764 et 1775. L’établissement de cette verrerie permet à l’évêque d’utiliser au mieux le bois qu’il exploite dans les abondantes forêts situées aux alentours. Sainte-Anne de Baccarat va subir de nombreux déboires, notamment pendant la révolution et au moment des guerres napoléoniennes, avant d’être rachetée par le directeur de la manufacture de Saint-Louis en 1816.

C’est à cette date que le Cristal à Baccarat naît. Louis XVIII va donner son accord à Aimé-Gabriel d’Artigues, qui détient les cristalleries de la ville belge de Vonêche, pour qu’il soit exonéré des droits de douane. Il ne met qu’une seule condition à cela, il exige qu’il vienne installer une manufacture de cristal taillé à Baccarat.

Dès 1823, l’établissement installé par Aimé-Gabriel d’Artigues se fait remarquer lors de sa participation à la toute première exposition nationale des produits de l’Industrie. Tout le monde, même le roi, remarque la qualité et la beauté de son travail. Les commandes royales affluent. Tous les grands de France, à l’image de Louis-Philippe en 1840, veulent leur service à verres en cristal ou leur verre en cristal d’apparat signé par Baccarat.

Des pièces d’exception et de la couleur

Si verre et cristal sont indissociables à Baccarat, l’entreprise est également connue pour d’autres créations d’exception et notamment pour ses luminaires. Dès 1827, ses lustres sont appréciés et réputés. Ils vont peu à peu conquérir tous les marchés. D’Istanbul à Bombay, ils illuminent les plus grands palais et l’un d’eux épate même la planète entière en remportant la médaille d’or, lors de l’exposition universelle à Paris, en 1855.

Peu à peu Baccarat devient le symbole du luxe. La société mêle habilement l’audace et le classicisme et met au point des services qui portent à son apogée l’art de recevoir à la française. Sa signature est gage d’un excellent savoir-faire et tout le monde se l’arrache. Ce qui plaît énormément dans les modèles qu’elle crée, c’est qu’ils sont colorés.

Bleu céleste, rouge, vert émeraude, or, noir : tout est possible chez Baccarat. Les artisans verriers de la manufacture savent comment doser et ajouter les oxydes de métaux au verre en fusion pour créer les plus subtiles harmonies.

Le service à verres Baccarat devient alors incontournable sur toutes les tables. C’est même l’envolée après le passage du service de verres à la française au service de verres à la russe que l’on connaît encore aujourd’hui et qui se détaille comme suit : de gauche à droite, l’on place un grand verre à eau qui est suivi d’un verre moyen pour le vin blanc, puis d’un verre à vin plus petit pour le vin rouge et enfin légèrement en retrait, une coupe ou une flûte pour le champagne. Tout le monde veut briller. Les Bourgeois veulent faire comme les Nobles et, eux aussi, achètent alors leurs services chez Baccarat. C’est la grande époque du verre Harcourt, ce verre à côtes plates, qui s’impose comme un véritable art de vivre.

Une inspiration venue des quatre coins du monde

Baccarat s’exporte partout et tire son inspiration de l’ensemble du monde. En témoigne la relation particulière que la manufacture a su tisser depuis ses débuts avec la Russie. On trouve même une maison Baccarat à Moscou dans un grand bâtiment historique de la rue Nikolskaya. Un four a d’ailleurs été dédié aux fameuses commandes de verres russes dès 1900. C’est dire l’importance des exportations vers ce pays.

Il n’est pas le seul. La polychromie des verres Baccarat inspire également le marché de l’Orient. La Syrie, le Japon et la Chine sont séduits par ce que propose la manufacture. Ils apprécient particulièrement le goût pour l’innovation de l’entreprise et des réalisations majeures comme des lustres, des caves à liqueur en forme d’éléphant ou des vases décorés de poissons. La force de Baccarat est de savoir s’inspirer des lieux qu’elle traverse et de les sublimer.

Les meilleurs artisans pour le plus fin des rendus

À Baccarat, l’on célèbre sans cesse le triomphe de la tradition et de l’innovation. Si le cristal de cette ville reste incontournable aujourd’hui, c’est parce qu’il est le fruit de mains expertes et des dernières technologies en vigueur dans la création du verre.

Pour parvenir à ses fins, la cristallerie a mis la formation au centre de ses pratiques. Elle accueille en ses rangs 22 Meilleurs Ouvriers de France et a à cœur de faire progresser tous ceux qu’elle embauche. Elle veille également à leur bien-être en restant une société à taille humaine et en leur proposant des logements. C’est certainement pour ces raisons, mais également parce qu’elle a su s’adapter aux époques qu’elle a traversées, comme le montrent les collections de bijoux en cristal qu’elle propose ces derniers temps, grâce à des machines dernier cri, qu’elle reste l’un des leaders internationaux dans le domaine du luxe.